Culture des Fruits en Martinique

 
 

Culture et pousse des fruits en Martinique

 
                                      
 
Nous vous avons présenté les différents fruits exotiques et tropicaux qui font la richesse de la Martinique et que vous pouvez être amené à découvrir lors de vos différentes escapades au volant de votre voiture de location sur les routes ou marchés locaux. A présent nous vous proposons d’en apprendre davantage sur leur culture et les lieux où vous pourriez à déguster.
 
DES SAISONS MÊME EN MARTINIQUE
 
Après notre présentation des fruits tropicauxet des fruits exotiquesmartiniquais, on pourrait penser que la Martinique regorge de fruits tout au long de l'année. Et bien détrompez-vous ! Ici les fruits qui poussent ont pour la plupart des saisons de récolte. Voici un petit tableau récapitulatif qui vous aidera à y voir un peu plus clair.
 
 
Culture des Fruits en Martinique
 
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Fruits
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Abricot pays
X 
X
X
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ananas
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
banane
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
cabosse
 
 
X
X
X
 
 
 
 
X
X
X
caïmit
     
 
 
 
 
 
X
X
X
X
carambole
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
Cerise pays
 
 
 
 
 
 
X
X
 
 
 
 
chadek
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
Citron vert
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
corossol
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
Goyave
 
 
 
 
 
 
X
X
X
 
 
 
mandarine
 
 
 
 
 
 
 
X
X
X
 
 
mangue
 
 
 
 
X
X
X
X
X
X
X
X
maracudja
 
 
 
 
X
X
X
X
X
X
X
X
melon
 
 
 
 
X
X
X
X
X
X
X
X
orange
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
papaye
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
pastèque
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
Pomme cannelle
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
Pomme d'eau
X
X
 
 
 
 
 
 
X
X
X
X
Pomme liane
 
 
 
 
X
X
 
 
 
 
 
 
Prune de cythère
 
 
 
 
X
X
X
X
X
X
X
X
Prune mombin
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
X
X
quenette
 
 
 
 
 
 
X
X
X
X
X
 
Surettes cochon
 
X
X
X
X
 
 
 
 
 
 
 
tamarin
 
 
X
X
X
X
X
 
 
 
 
 
 
 L'EXPLOITATION DES FRUITS TROPICAUX EN MARTINIQUE
 
Bien que considérés comme exotiques, certains produits (banane, ananas, mangue), font désormais partie d'une gamme classique d'un rayon de fruits et légumes en supermarchés.  Tous les fruits énumérés ne peuvent être exportés, certains ne supportent pas le voyage, pour 2 raisons principales :
La première est due au mode de transport ou à sa durée : 2 modes d’acheminement existe de la Martinique vers le continent, on emprunte soit l'avion, soit le bateau. Les fruits partis par avion subissent le choc de la dépressurisation ajouté aux écarts de température, qui ont pour conséquence d'altérer la saveur des fruits en altérant leur chair. Le froid est l'ennemi des fruits exotiques, ils doivent être stockés entre 12 et 16°.  Le transport par bateau prend du temps, les fruits doivent donc être cueillis avant leur mûrissement, les placer à mûrir dans les caves de bateaux, ils seront donc moins  savoureux car ramassés trop tôt ils auront reçus moins de soleil. Pour ces 2 motifs, beaucoup de fruits consommés sur place en Martinique, ont beaucoup plus de saveur que ceux qui ont subi le voyage.
 
La pomme cannelle fraîche, le corossol, la cerise pays, le caïmit, ne peuvent être cueillis bien avant maturation, mais ils mûrissent très vite, en général noircissent ou pourrissent lors du voyage.
D'autres fruits eux ne peuvent être exportés à cause de la quantité produite ne permettant d'envisager aucune rentabilité. D'autres encore ne le sont pas plus car ce sont des variétés locales qui ont un intérêt culinaire pour les résidents mais pas forcément pour les métropolitains et donc pour les exportateurs : prune de cythère, abricot pays, goyave, qui ne sont représentés que sur place. En résumé, un seul fruit unique est exporté massivement: la banane qui constitue le 1er produit d'exportation (300 000 T/AN). Cette activité qui utilise des techniques de pointe, est cependant menacée par la concurrence des “bananes dollars”, d'Amérique du Sud. L'ananas aussi était une culture d'exportation, mais la filière s’est effondrée après la faillite de l'usine de transformation du fruit au Morne Rouge en 2007.
 
LA CONSOMMATION DE FRUITS EXOTIQUES SUR L’ÎLE
 
Si à l'extérieur la Martinique est connue pour être une terre riche en fruits tropicaux, beaucoup vantent les variétés de productions. Mais dans les grands magasins, les pommes venues d'Europe et les raisins du Chili inondent les rayons, a l'inverse, beaucoup de fruits locaux, sont devenus introuvables, voire rares et non représentés dans les supermarchés sauf pour les plus classiques. Certes une partie non négligeable de la consommation locale échappe aux réseaux de ventes traditionnels. Les fruits très nombreux dans les jardins des particuliers sont souvent offerts aux voisins, familles ou amis, ou vendus sur le bord des routes aux touristes qui sillonnent le pays, en voiture de location.  Cependant la Martinique est encore très loin de l’autosuffisance fruitière. En cause la monoculture de la banane. L'importation des fruits d'Europe, des îles voisines et d'Amérique Latine est cependant nécessaire pour répondre aux besoins de fruits frais de l'industrie agroalimentaire locale (jus, yaourts, confitures...). L’agriculture fruitière de la Martinique se heurte aux mêmes obstacles que le reste du secteur; agressivité des parasites, rareté des terres, coûts de production.
 
Comment profiter pleinement de cette abondance de fruits exotiques ? Ne pas se tromper de saison, louer une voiture de location et sillonner les routes et les marchés, oser faire des découvertes surprenantes en dénichant des perles rares et surtout goûter d'abord par curiosité puis par gourmandise, à ce trésor de fruits 100% MARTINIQUE. Mangez des fruits locaux, ne vous y trompez pas ! La différence de goût est si grande, que vous ne vous lasserez pas d'en acheter  quotidiennement, en les plaçant délicatement dans votre voiture de location, juste le temps de trouver une plage paradisiaque pour les manger goulûment en regardant la mer.....
 
Beaucoup de fruits consommés dans le pays ont plus de saveur que ceux qui ont subi le voyage, alors venez vers les fruits “MATINIK 100% LOCAL…
 
                                 
                                  Marché de Fort de France
 
LES RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS ET DES CURIEUX
 
En voiture de location,  en passant dans la commune du François en  visitant  la Rhumerie Clément, ne manquez pas d'aller faire un tour dans le verger attenant à l'Habitation, vous y trouverez beaucoup de ces fruits, avec notamment un manguier très vieux, et un tamarinier hors d'âge.....
 
       
   
 

       Habitation Clément                                       Parc de l'Habitation Clément
 
En continuant votre route, en direction du sud, en voiture de location,  sur la route du  Vauclin, un arrêt s'impose au village “AN TAN LONTAN” pour vous laisser guider dans cette promenade ombragée qui se terminera par la dégustation d'un jus maison.
Ce jardin naturel est intégré dans la végétation littorale du sud de l'île. Il se situe face aux ilets du François et vous  offre  une magnifique vue panoramique. Lors de la ballade, le guide retrace la vie de nos grands-parents durant les années 50-60 dans les campagnes martiniquaises.  : visite guidée des arbres et plantes de la Martinique, dont beaucoup deviennent rares. Cet  Arboretum est amoureusement planté et soigné par un couple de passionnés. Pour votre voiture de location, « pani problems », un parking est mis à votre disposition de long de la route en bas.
 
 
 
 

   Arborétum «  An tan lontan »
 
 
 
 

Enfin, grâce à votre  voiture de location, vous pourrez aller visiter certaines exploitations spécialisées dans l'arboriculture fruitière telle que “ AN GRYAV'LA” au Robert (en direction du Vert Prè).
 
 
 
 

 
 
                                       

Retourner à la page précédente