Tour des Yoles Rondes 2014

LE TOUR DES YOLES RONDES 2014  EMBLEME DU PATRIMOINE CULTUREL DE LA MARTINIQUE

 
Un des temps forts des manifestations martiniquaises est sans conteste, celui du Tour des Yoles Rondes de Martinique. Cet évènement majeur et incontournable par sa dimension sportive, son attrait touristique, sa répercussion médiatique et son implication culturelle en font une des plus originales compétitions nautiques au monde.
 
Ce rendez-vous spectaculaire et incontestable, connu dans toute la Caraïbe, est organisé chaque année sur la dernière semaine du mois de juillet. C’est un véritable sport national qui suscite un enthousiasme égal à celui du carnaval, de la part de la population locale qui se déplace massivement pour suivre les exploits des coursiers pendant le tour. Cette attraction locale vivante très animée et si particulière,  séduit de plus en plus de touristes ; si vous avez déjà vu des courses de régates de voiliers ou si vous êtes tout simplement curieux pour vous imprégner de la culture du pays, lors de votre séjour dans l’île, vous aimerez ce genre de  spectacle et y  assister  sera une obligation.
 
Votre véhicule de location vous sera bien utile pour suivre cette 30ème édition du Tour des Yoles Rondes. 
 
                   
 

 
          
La foule au rendez-vous….
 

LE TOUR : SES GENERALITES, SES  COMPETITEURS … QUELQUES EXPLICATIONS…… 

       Cette compétition nautique, organisée par l’Association des Yoles Rondes de Martinique, qui dure 1 semaine entière, chaque année,  se   déroulera pour cette année 2014 du 27 juillet  au 03 août,  est représentée par 1 quinzaine  d’embarcations (yoles rondes), faites pour naviguer très rapidement mais qui nécessitent  un minimum d’adresse  et de force de la part de l’équipage, ce dernier est composé d’une double rangée de rameurs et d’un barreur, (14membres  maximum) qui  se lancent  dans la course autour de la Martinique, et  doivent  rallier les différents parcours  pour qu’à la fin de la semaine le tour sur l’eau soit bouclé.(110 miles).  Ce tour qui est ponctué de 7 étapes  et un prologue dans les différentes villes côtières de l’île, toutes aussi attrayantes les unes que les autres, quelle joie de s’y aventurer, en voiture de location.
 
Les coursiers, acteurs majeurs du tour, s’entraînent toute l’année pour honorer la compétition au travers des challenges et un championnat. La pratique de ce sport passionnant où le vent et la mer dominent, nécessite une bonne condition physique, développe des qualités telles que l’agilité, la souplesse, l’équilibre et une bonne coordination dans les gestes. Une bonne maitrise technique est essentielle pour faire avancer le bateau sans gaspillage d’énergie, devant sans cesse lutter pour maintenir l’embarcation en équilibre car maîtriser une Yole n’est pas chose aisée. Côté mental,  les qualités requises sont la volonté, la concentration, le sens du défi et de la responsabilité, l’esprit d’initiative et de décision et de bonnes compétences en météorologie.
 
 
      
     
Les coursiers, rameurs, barreurs….
 
Les équipages constitués en associations, font appel à des sponsors qui les aident à financer leurs différentes actions. Les yoles sont donc sponsorisées. Les voiles sont aux couleurs des sponsors, et portera aussi le nom de l’association très évocateur, comme « L’Arme Fatale », « flech La ». Les communes les plus importantes possèdent généralement 1 équipe qui les représente.
 
 
         
 
 
  
Les sponsors…
 
Voici un « extrait du règlement »
 
         
-          Leader au temps : chaque étape est chronométrée. La yole ronde qui totalisera le plus de points total de temps, sera déclarée vainqueur du Tour.
-          Premier de l’étape : la yole qui franchira la ligne d’arrivée la première,
-          Leader au point : un nombre de points sera attribué en fonction du classement par étape, la yole qui totalisera le plus grand nombre de points sera déclaré vainqueur.
 
 

POUR MIEUX COMPRENDRE CE PHENOMENE, IL FAUDRA APPRENDE CE QU’EST UNE YOLE ET REMONTER DANS LE TEMPS POUR LA NAISSANCE DU TOUR ….

Une yole ronde  aujourd’hui désigne une grande barque traditionnelle martiniquaise, mesurant jusqu’à 10m 50 maximum,  légère, sans quille, sans lest, sans dériveur ni gouvernail, à faible tirant d’eau, en bois massif, propulsée par 1 ou 2 voiles  rectangulaires et la force des bras de l’équipage qui se dirige à l’aide de pagaies. Elle est composée, entre autre, de rondins de bois sur lesquels prennent appui les occupants, sur les côtés, et d’une godille, à l’arrière.  Conçue par assemblage de planches ou bordés fixés horizontalement sur une ossature faite de membres dont celle-ci  se compose de la monture, l’étrave, les foucas, les membres, et du tableau arrière. La yole ronde a la particularité de ne pas posséder de vraie quille, ce qui en fait une embarcation particulièrement instable et l’équilibre du bateau est assuré par 1 partie de l’équipage qui joue du rappel sur des bois dressés ( sortes de barres de bois) , à l’arrière le barreur dirige la yole à l’aide d’une pagaie.
 
  
 
                                       Descriptif de la yole ronde                                                   barres de bois  
 
 
     
                                        barreur et rameurs                                                            yole et sa grande voile  
                            
 
Son ancêtre n’est autre que le gommier, (embarcation  tirée  d’un tronc d’arbre du même nom que les premiers marins pêcheurs creusaient). L’apparition de yole ronde dans l’histoire de  la voile de la Martinique est due à des difficultés techniques rencontrées sur les gommiers qu’utilisaient les premiers marins pêcheurs. L’arbre s’épuisant avec le temps, et  le gommier étant  instable  supportait difficilement les voilures importantes et sans cesse plus grandes : des solutions devaient être trouvées. C’est ainsi que dans les années 40, un charpentier du François réussit à concevoir une nouvelle barque s’inspirant à la fois du gommier et de la yole européenne pour pallier aux difficultés Ce nouveau concept  révolutionne le monde la pêche en Martinique se substituant  au gommier et s’implante très vite sur la côte Atlantique de l’île de Grand Rivière à Sainte Anne, celui-ci réussit néanmoins à résister. Mais avec l’arrivée du moteur.
   
      
 
La yole n’est plus un outil de travail et devient une extraordinaire machine à régater. Au fur et à mesure les embarcations deviennent de plus en plus fines et reçoivent des voiles de plus en plus grandes, véritables œuvres d’art.
 
   
     
Quelles merveilles !!!!
 
Les courses de canots ont toujours existé en Martinique, dans le temps les régates sont  disputées par les gommiers. Les pêcheurs utilisent  principalement la voile pour revenir du lieu de travail à cette époque. Ils se lancent  souvent des défis, il s’agit  de ne pas arriver le dernier sinon ils perdent le produit de leur pêche. Plus tard,  des courses sauvages sont  organisées le dimanche, avec l’arrivée des yoles, cette pratique continue et s’amplifie. L’engouement du public est  tel que des courses sont  programmées lors des fêtes patronales principalement dans  les communes du François, Robert et Vauclin. En 1966 , quelques  amis  , non marins, décident un projet fou, naviguer à bord de 4 yoles, appelées « étoile », « frisson », « mouette » et « odyssée »  pour tenter d’effecteur le tour nautique de Martinique, ils y parviennent avec l’aide de marins pêcheurs , en 5 étapes, ce qui les encourage à renouveler l’expérience 2 autres années. Mais les difficultés de navigation insurmontables à  l’époque  les contraignent à mettre fin à l’aventure en 1968. Ils seront  considérés comme les pionniers du Tour.
 
Pour structurer ce milieu d’une popularité sans cesse grandissante, 1 association voit le jour en 1972, regroupant les 2 embarcations de voile de la Martinique « Société des Yoles rondes et des gommiers de la Martinique). En 1981 chacune d’elle prend son autonomie et c’est ainsi que nait l’Association des Yoles Rondes de Martinique, dont Georges Brival n’est autre que le président.
 
En 1985, Georges Brival, veut faire renaitre cette merveilleuse expérience de 1966 avec une réorganisation de la compétition, sur 5 jours en 5 étapes, le 1er tour officiel est né, composé de 8 équipages. Le succès reçu est fulgurant, et  a permis de reconduire l’évènement tous les ans,  jusqu’à nos jours.
 

DECOUVRONS LES COMMUNES ETAPES DE CETTE 30Eme EDITION

AINSI QUE LE PROGRAMME …

 
En voiture de location, vous pourrez vous déplacer de commune en commune pour suivre cette étonnante manifestation et découvrir par la même occasion les villes étapes sollicitées , au nombre de 7 mais aussi pour vous fondre dans la population locale et partager des moments intenses d’émotion. Mais prévoyez d’arriver assez tôt car les places pour pouvoir garer votre voiture de location seront difficiles à dénicher.
 
Fort de France, ville administrative, d’affaire, à l’activité incessante accueillera le départ  (avec son prologue) et l’arrivée.
 
 
 
PROLOGUE  LE 27 juillet 2014 à FORT DE France,
 
 
 Fort de France lors d’un départ  de course de yoles rondes
 
 
Etape 1le lundi 28 juillet 2014 : FDF / Schoelcher, située sur la côte Caraïbe, à la périphérie de FDF
 
            
 
                                        Plage Madiana Schoelcher        
            
 Etape 2 : mardi 29 juillet 2014, Schoelcher/ Le Diamant, le village est situé en face du rocher.
 
        
 
                         Passage des yoles au Diamant                               le village du Diamant
 
 
Etape 3 : mercredi 30 juillet 2014, Le Diamant / Sainte Anne, jolie commune qui abrite l’une des plus belles plages et l’île et la plus touristique.
 
          
        
                    Passage des yoles à Sainte Anne                         Plage des Salines à Sainte Anne
 
ETAPE 4 : jeudi 31  juillet 2014, Sainte Anne/François, lieu de départ pour  la fameuse baignoire de Joséphine.
 
              
 
 
    
Monument à l’honneur des yoles      vue du François                             départ de yoles du François
 
ETAPE  5 : vendredi 01 août  2014, François /Trinité, site admirable situé en bordure de l’océan Atlantique (NE de l’ile)
 
             
                          
Une arrivée des yoles à Trinité                                              Vue sur Trinité
                                          
ETAPE 6 : samedi 02 août 2014, Trinité /St Pierre , ancienne capitale de la Martinique avant l’éruption de 1902.
La baie de Saint Pierre.
 
 
ETAPE 7 : dimanche 03 août 2014, St Pierre/FDF
        
 
       
 
                                          Arrivée de yoles rondes à FDF                                                  Vue sur FDF
 
 

UN PEU PLUS EN DETAIL …

Les embarcations à voile sont amenées le matin par camion, ou sur des remorques, sur le lieu de départ. Les préparatifs commencent avec la mise à l’eau et l’installation des mâts. Tout se déroule dans une joyeuse ambiance. Après le départ il est possible de suivre les yoles sur l’eau dans les bateaux suiveurs, du ciel, mais le tracé est fait pour pouvoir suivre la course de la côte. Attention aux embouteillages, en voiture de location, près des points de vue. Vous pourrez assister aux nombreux rebondissements de la course, certains coulent, d’autres sont presque arrêtés et se font doubler. Vous verrez défiler toutes ces yoles aux couleurs éclatantes (facilement identifiables grâce à leur nom sur les voilures), mais aussi l’immense cortège des bateaux qui ferme ce défilé aquatique remuant, complété par le survol incessant des hélicoptères qui dominent le plan d’eau. Toute la vie économique du pays vit au ralenti pendant cette semaine et la population reteint on souffle à l’annonce des résultats quotidiens. L’évocation des noms de quelques yoles nous donne une idée des passions suscitées.
 
 
     
 
        
Préparatifs pour la mise à l’eau.
 
     
                                 
                   Course de yoles rondes et les bateaux suiveurs                                         Vue du ciel
 
 
Cette semaine sera un moment fort de communion intense, d’émotion, où tous les regards seront tournés vers l’horizon et les voiles déployées. Alors venez voir cette course qui sera une nouvelle occasion de faire la fête sur le rivage qui borde les communes étapes, desquelles vous vous rapprocherez grâce à votre voiture de location. Ce grand rendez vous accompagné comme à l’accoutumé des différentes festivités qui prendront part un peu partout dans l’île, danse, gastronomie, musique…. Immersion garantie 100% Martinique pour les touristes avertis de passage…. Les yoles  rondes sont des embarcations endémiques. Alors pas raté sa !!!!
 
 
LA MER ET LA YOLE ….. ET UN FOU GENIAL  ( Citation de Georges BRIVAL)

Retourner à la page précédente